Contactez nous
06 62 58 02 95

Les cuirs patinés

Tendance : La patine des chaussures

Nous sommes tous passés au moins une fois par la place Vendôme à Paris. En contournant la majestueuse colonne aux teintes patinées du bronze vieilli par le temps et les intempéries, vous avez peut-être eu envie d’avoir un jour des chaussures qui ressembleraient par l’aspect à cette colonne.

C’est en effet grâce au temps, mais aussi à la pluie et aux heures passées au soleil que le bronze finit par prendre des teintes plus ou moins sombres et patinées. Et s’il en était de même pour vos plus beaux Derby, Richelieu, Chelsea boot’s?

Patines du cuir naturelles :

La plus simple façon de laisser vos chaussures se patiner est de les laisser au fil des mois, des années, alterner entre les différentes portées et couches de cirage successives, sans oublier par moment de les nettoyer avec du ravive cuir. Cette méthode est efficace, elle vous apportera satisfaction car le cuir naturel prendra petit à petit de jolies teintes de cuir patiné. Si vous avez de la patience et de l’amour pour les belles matières, vous serez récompensé. Car il ne s’agit pas d’attendre des miracles venant de chaussures de qualité moyenne pour obtenir de beaux cuirs patinés. Si vos chaussures ont été réalisées avec de la peau flancheuses, vous n’obtiendrez que des plis disgracieux qui n’ont rien à voir avec le pli d’aisance. Sur de tels cuirs n’attendez pas à voir surgir avec le temps les beaux reflets que seuls les cuirs patinés vous apporteront. En outre, le type de montage aura une influence sur l’aspect général de vos chaussures de luxe. Bien que le fabriquant ai prit le soin d’utiliser une peausserie correcte pour réaliser une paire de Derby hunt à double semelles qui est un modèle cousu et relativement rigide, du moins au départ. Si ces derby ont été conçus en montage soudé, il n’apportera pas la souplesse espérée par un montage Goodyear qui lui pourra rapidement libérer l’empeigne des pressions de la semelle de cuir. Cette pression endommagera rapidement les pièces de cuir de qualité qui composent la tige. Là où vous attendiez les effets subtils du cuir patiné, vous ne trouverez que des pliures excessives dues à la disproportion entre le type de montage et les matières utilisées. Le choix d’un bon chausseur-bottier est donc judicieux. Norbert Bottier pourra vous proposer une grande variété de modèles qui répondront à vos attentes tout en respectant le mariage des matières, leur montage mais également leur usage.

L’essence de térébenthine et la cire d’abeille qui est contenue dans le cirage  est une matière de qualité de chez Norbert Bottier, elle vous apportera une totale satisfaction en terme de cuir patiné. Pour réaliser une patine de cuir naturel, il suffit d’utiliser un cirage légèrement plus soutenu sur le bout, les têtes de quartier et les contreforts. Enfin, laissez sécher avant de cirer l’ensemble de la chaussure avec un cirage ton sur ton. Vous obtiendrez un joli dégradé de teintes qui modifieront l’aspect de vos chaussures de luxe au fur et à mesure. Si vous pensez ne pas réussir une patine de cuir naturel, vous pouvez toujours vous inscrire à un cours de cirage offert par Norbert bottier. C’est devenu le lieu incontournable des aficionados des belles chaussures bichonnées . Inscrivez-vous en un clic : cours de cirage.

Patines du cuir artificielles :

Si vous n’avez ni le temps ni l’envie de laisser le nombre d’années agir sur vos chaussures pour leur donner l’aspect du cuir patiné, vous avez aussi la possibilité de pratiquer la véritable patine de cuir à l’aide de différents produits. A commencer par l’acétone que vous devrez appliquer à l’aide de boules de coton, de chiffon et même partiellement d’éponges plus ou moins abrasives. Vous obtiendrez des résultats bien différents selon le support et l’intensité choisis. Par exemple, vous pouvez décaper l’intégralité d’une chaussure en cuir de qualité en insistant sur le bout et uniquement sur la partie proche du laçage des quartiers. Les parties qui ont subis une abrasion plus accentuée seront plus perméables aux différents cirages que vous allez utiliser, mais encore plus à la teinture (comme la teinture de drapeau par exemple). Ce travail nécessite une connaissance et une relative bonne expérience. Il ne s’agit pas d’improviser un tel ouvrage sans avoir pris conseil auprès d’un spécialiste du cuir patiné. En guise de résultat vous allez détériorer à jamais vos plus beaux richelieu, c’est pour cela que nous vous conseillons de faire vos premières patines de cuir sur des chaussures que vous n’aimez plus ou qui sont en mauvais état. Le but de la patine du cuir est de donner un aspect d’ancien. Le bois est la principale source d’inspiration pour les patines de cuir, mais l’acier et la toile denim de vos jean’s usés peuvent également servir de modèles pour réaliser de belles patines. Sur des chaussures noires vous pouvez aussi décaper le bout avec parcimonie et utiliser un cirage rouge sombre qui donnera une patine de cuir intéressante.

Matériel :

Vous aurez besoin d’un minimum d’équipement pour réaliser de belles patines de cuir. En premier lieu, il est indispensable d’utiliser des embauchoirs de bois pour maintenir les pièces de l’empeigne pendant le décapage et ce quelque soit son intensité. Puis, il vous faudra du coton avec de l’acétone mais aussi de l’alcool à 90°, des éponges abrasives et différents applicateurs comme des brosses, un chiffon, mais également des pinceaux de différentes tailles selon la patine de cuir désirée.

Le conseil de Norbert Bottier :

J’ai découvert de part ma longue expérience en patines de cuir, une technique que je vais vous divulguer aujourd’hui : le travail demi-sec. De quoi s’agit t’il ? Pour obtenir une palette encore plus étendue de patine de cuir, vous pouvez interagir sur la teinture en la travaillant pendant son séchage.

Sur un cuir décapé brut avec des tonalités de cuir naturel beige clair, utilisez la teinture au drapeau marron clair. L’ensemble de la chaussure va devenir dans un premier temps marron très foncé tant que le produit n’est pas sec. Cela provient des solvants pris dans la teinture, il leur faudra entre trente minutes et deux heures pour qu’elles s’évaporent complètement. C’est là que réside mon secret pour réussir des patines de cuir plus subtiles. Si la teinte que vos chaussures ont prises au bout de dix minutes seulement vous convient, il vous suffira d’utiliser un cirage incolore ou de la couleur souhaitée. Vous obtiendrez l’effet du chêne ou d’une essence boisée.

Sur un cuir décapé brut avec des effets très griffés sur le bout vous pouvez mettre une première couche de teinture bleu marine que vous laisserez sécher que quinze à vingt minutes. Après avoir passé la deuxième couche vous insisterez sur le bout. A ce moment là, il sera temps de stopper le séchage et de cirer avec du cirage bleu marine l’ensemble la chaussure. Les nervures artificielles que vous auraient créées par les griffures des outils utilisés vous offrira une patine de cuir proche de la fibre de la toile denim du jean’s.
Des questions, des conseils ? N’hésitez pas à consulter régulièrement notre blog

Vous y trouverez une source inépuisable d’informations et de réponses aux  problématiques liées aux chaussures et au cuir en général. Norbert Bottier vous fera profiter des ses 35 ans d’expérience dans les différents métiers de la chaussure qu’il connaît et qu’il a pratiqué avec une fervente passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This