Comment protéger des chaussures Sézane ?

Ce qui est beau est souvent fragile, ce dicton est d’autant plus vrai lorsque l’on parle de chaussure féminine. La marque Sézane est particulièrement féminine et donc leurs chaussures sont relativement vulnérables, surtout face aux intempéries. La partie la plus exposée étant la semelle qui pour cette marque Française est exclusivement en cuir. C’est un très bon choix car aucune matière n’est aussi raffinée et adaptée pour préserver vos pieds. Le cuir des semelles de chaussures de femme est particulièrement fin pour offrir une grande souplesse et ne présenter aucune résistance à la marche.
Il est donc important de protéger les semelles de cuir des chaussures Sézane avec un patin de protection. Mais attention pas n’importe quel genre de patin. Un mauvais choix pourrait se montrer catastrophique pour la durée et ou l’apparence de vos chaussures.

La matière

Nous avons conçu un procédé personnalisé pour de nombreuses marques de chaussures. En ce qui concerne les souliers de la marque Sézane nous avons opté pour le patin en gomme Starlux en 1,4 millimètre. Ce patin est extrêmement fin pour ne pas alourdir visuellement la semelle de cuir. Il est composé de caoutchouc suffisamment gommeux pour se prêter aux mouvements du pied. Sa densité en caoutchouc lui confère une résistance à l’abrasion extrêmement élevée. Ce qui fait la bonne qualité d’un patin de protection c’est avant tout sa compatibilité avec le style de la chaussure sur laquelle il va être posé. Un patin trop épais ou trop raide pourrait rigidifier vos chaussures en semelle de cuir. C'est-à-dire leur retirer leur souplesse initiale, celle pour laquelle vous vous êtes senti si bien les premiers jours. C’est justement le confort du début que nous nous engageons à vous restituer malgré la pose d’un patin.

La couleur 

Les semelles de cuir des chaussures Sézane, que ce soit des escarpins, des mocassins ou des bottines est de couleur naturelle, c’est d’ailleurs certainement ce qui vous attirer pour les choisir. Ce sont les notes de miel que l'on retrouvent dans les semelles en cuir naturel qui prédominent. Cette couleur est rassurante et donne un aspect brut qui permet à la tige (éléments du dessus de la chaussure) de ressortir davantage. A ce titre le patin que nous utilisons chez Norbert Bottier est d’une tonalité des plus adaptée aux semelles en cuir naturel

L’aspect

Le patin que nous avons choisi pour vos chaussures Sézane possède un grain caviar sur la surface dédiée à la marche. Ce relief particulièrement discret apportera une très bonne adhérence à la marche et vous évitera de glisser, contrairement à une semelle en cuir. Le grain caviar ne nuira pas à l’élégance de vos chaussures en cuir. Surtout s’il s’agit d’escarpins dont les semelles en cuir se doivent de rester particulièrement fines.

La pose

Une fois que le choix de la matière est bien défini, il va s’agir de poser ces patins de protection tout en respectant plusieurs paramètres. Le premier est la souplesse. La plupart des patins de protections posés par les cordonniers sont souvent disposés en applique au lieu d’être encastrés. Mais avant d’encastrer un patin, il est indispensable de déterminer la forme qu’il va prendre en cambrure.
Nous sommes très rigoureux pour cette étape car elle est déterminante de la souplesse et de la discrétion qu’elle va conserver à vos chaussures. Il faut d’abord réaliser un patronage en papier à l’aide d’une râpe pour réaliser une ébauche adaptée à la forme de la semelle. Chaque patin devra respecter ce procédé.  

Une fois le patin prédécoupé il faudra réaliser une découpe en demi-cercle au niveau du raccord de la cambrure afin de respecter la zone d’usure sans rajouter de la matière là où elle ne serait pas utile. Puis à l’aide d’un crayon d’argent il suffira de positionner le patin et de tracer la limite de la future encastre.

Une fois cette bandelette de cuir retirer il va falloir gratter la surface lisse de la semelle de cuir jusqu’à l’encastre en prenant soin de retirer de manière plane la fleur du cuir. 

Le patin lui-même sera désépaissi en cambrure sur un centimètre de large afin de s’imbriquer parfaitement dans l’encastre.

Avant d’encoller les deux surfaces nous allons réaliser à l’aide d’une carde à main un grattage un peu plus profond essentiellement au bout et sur les extrémités de la semelle de cuir afin et faire un pré-encollage de ces parties afin de garantir une adhérence définitive. 

Dix minutes plus tard il sera temps d’encoller la totalité de la semelle de cuir cardée ainsi que la partie intérieure du patin qui a également été cardée pour l’affiner davantage.

Après un temps de séchage de dix minutes à nouveau, le patin de protection pourra être positionné en commençant par un des côtés de l’encastre. A l’aide du pouce, le patin sera déroulé et appliqué sur le reste de l’encastre ainsi que sur l’avant de la semelle, puis la chaussure sera posée sur une presse à souder pour galvaniser le collage. 

En moins de dix secondes les coussins de la presse viendront épouser la forme de la semelle. Après cela il faudra découper l’excédent de patin autour de la semelle de cuir avec beaucoup de précision pour ne pas endommager le débordant initial de la chaussure à l’origine.
Puis à l’aide du marteau à frapper il faudra marteler le tour de la semelle en insistant sur le raccord en cambrure mais aussi le bout de la semelle qui est une zone exposée aux éventuelles infiltrations.

Arrive enfin l’étape de la finition après douze heures de séchage nécessaire pour la cristallisation du collage. À l’aide de la bande abrasive fine il s’agit de raccorder le débordant du patin avec la semelle de cuir, puis de réaliser un léger biseau sur l’arête du patin pour le rendre quasiment invisible.

Puis il faut étaler une couche de vernis incolore de finition appelé (déforme), ce dernier est le même utilisé en industrie pour la fabrication des chaussures. Il va redonner l’aspect du reste de la bordure de la semelle et du talon et de brosser après quelques minutes de séchage. L’apparence de vos chaussures sera ainsi parfaitement respecté. Ce patin apportera une résistance à l’abrasion liée à la marche et une préservation aux intempéries sans pareil.

J’espère avoir été assez clair à ce sujet, ce qui vous fera changer d’avis sur une expérience qui pourrait être traumatisant pour vos chaussures si le choix du matériau, sa couleur mais aussi ses procédés élaborés de pose ne sont respectés. N’hésitez pas à nous écrire sur ce blog ou par mail, mais aussi nous contacter par téléphone pour de plus amples renseignements. Nous resterons à votre écoute.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés