Comment raccourcir une ceinture ?

Un bon cordonnier ne s’occupe pas que de chaussures ! L’une des questions qu’on me pose très souvent est aussi : comment raccourcir une ceinture en cuir ?Raccourcissement d'une ceinture en cuir à l'atelier

La ceinture fait partie de ces accessoires qu’on offre souvent en cadeau, ce qui fait que souvent elle n’est pas choisie par la personne qui doit ensuite la porter. Souvent, elle n’est donc pas à la bonne taille. De même, j’ai de nombreux clients qui commandent ce genre de produit sur internet, et qui se rendent compte à la livraison que la taille n’est pas adaptée.

Comme toujours, j’ai envie de commencer par un conseil de bon sens : la longueur de la ceinture devrait être votre tout premier critère de choix lorsque vous sélectionnez une ceinture.

Peu importe qu’elle soit en cuir noir ou marron, ou encore réversible avec une couleur de chaque côté. Avant tout, on mesure sa longueur et on vérifie si elle est correcte. Pour le savoir, c’est simple : si l’ardillon (la petite pièce qui entre dans le trou de la ceinture) entre dans le cran du milieu : bingo. Et dans le doute, demandez plusieurs tailles au vendeur et essayez-les pour comparer. On gagne toujours à prendre son temps à l’achat d’un produit.

Si votre ceinture est trop petite, on ne peut pas magiquement la rallonger. Mais si sa longueur est trop importante, alors un bon cordonnier pourra vous la couper.

Et au passage : si l’article du jour concerne essentiellement la longueur, n’oubliez pas de vérifier également si la largeur de votre ceinture correspond bien à celle des passants de votre vêtement. Et à propos des passants : ne commettez pas l’erreur de simplement passer la ceinture autour de votre taille pour vérifier si elle vous va. Prenez soin de la faire vraiment entrer dans les passants de votre pantalon et de constater comment elle vous va.

Alors, raccourcir une ceinture, ça se passe comment ? Aujourd’hui, faisons le point sur ce travail plus technique qu’il n’y paraît. En effet, “une ceinture”, cela peut vouloir dire plein de choses différentes. Il en existe de tous les types et de toutes les formes, et on ne peut pas raccourcir chaque ceinture de la même façon, selon qu’elle est en cuir de vachette ou en cuir végétal, à boucle, ajustable, à bouton-pression, ou encore si l’artisan qui l’a fabriquée a utilisé un mâtoirs pour y la décorer. Mais commençons par le commencement :

Une ceinture, qu’est-ce que c’est ?

On comprend par ceinture une bande souple, faite en cuir, en tissu ou parfois dans une autre matière comme le plastique ou le cuir végétal, qui se porte autour de la taille pour faire tenir (ou simplement pour cintrer) un vêtement, généralement un pantalon ou une jupe.

Il s’agit d’un accessoire de mode, autant pour homme que pour femme, et à ce titre il en existe une gigantesque variété.

Au-delà de la simple bande de cuir, on trouve des ceintures tressées, ou décorées de motifs complexes imprimés à l’aide de mâtoirs, surpiqûres de fil, rivets, boutons, clous, lacets, lanières et autres pièces décoratives, en peaux d’animaux plus ou moins rares ou luxueuses...

Leurs mécanismes de fermeture peuvent aussi grandement varier : boucle standard (accompagnée de plusieurs trous), ceintures à nouer, ceintures à lacet, mécanismes de serrage divers et variés…

Impossible donc de rédiger un article définitif sur comment raccourcir n’importe quelle ceinture. Mais voici déjà la méthode que nous utilisons pour raccourcir une ceinture en cuir classique, telle qu’on nous en apporte régulièrement.

Anatomie de la ceinture classique

Une ceinture en cuir normale, qu’elle soit pour homme ou pour femme, se compose essentiellement d’une bande de cuir (la sangle), avec une boucle à une extrémité et un bout muni de trous de l’autre. Cette boucle possède une petite tige mobile, que l’on appelle en réalité un ardillon, ou une dent, et qui va pouvoir entrer dans un trou ou, pour continuer à utiliser le vocabulaire spécialisé : dans un cran. 

En général, une ceinture possède cinq crans et, si elle est à la bonne taille, alors l’ardillon vient se placer dans le cran du milieu. Si jamais vous utilisez plutôt le premier ou le deuxième trou, alors votre ceinture est trop longue.

En revanche, si vous avez tendance à utiliser les deux derniers trous de votre ceinture, alors elle est légèrement trop petite… Ce n’est pas un impair stylistique grave non plus. Mais il est vrai qu’en général une ceinture de qualité aura été dessinée par son créateur afin de se fermer sur le cinquième trou. À vous de voir désormais si vous changez de ceinture, ou bien s’il est l’heure de faire un peu de jogging ou un régime : cela ne nous concerne pas le moins du monde !

En pratique : comment raccourcir une ceinture

D’abord, avez-vous vérifié si vous n’avez pas une ceinture ajustable ? En effet, certains modèles sont dotés de boutons, de rivets ou de vis situés derrière la boucle. Ils permettent d’ajuster simplement la longueur de la sangle. Si c’est le cas, le cordonnier prend la ceinture ajustable, défait sa boucle, tranche le cuir et refixe la boucle.

Mais souvent, les boucles sont simplement cousues à l’extrémité de la ceinture, sans ce genre de mécanisme ajustable.

Il ne suffit pas de couper la ceinture n’importe comment et de lui mettre un coup d’alène perforatrice pour y ajouter un trou ou deux : raccourcir une ceinture est un travail plus complexe qu’il n’y parait.

La question centrale est surtout de savoir où couper. Au niveau de la boucle ou du bout ? En fonction de s’il risque d’abimer une couture ou une décoration, et de la manière dont est fixée la boucle, le cordonnier prend la mesure de la longueur à retirer, puis tranche délicatement la peau.

S’il le faut, il recoud ensuite la boucle avec du fil. Ou alors, il lui faut refaire des trous, si la ceinture a été raccourcie au niveau de son bout. En fonction de la peau utilisée pour la ceinture (refente de cuir de vachette, veau, cuir végétal moderne, daim, cuir ou peau exotique…), le cordonnier va utiliser une alène ou faire son choix parmi ses différentes pinces perforatrices. Après avoir pris la mesure des crans, de leur espacement et de leur position par rapport à la largeur de la ceinture, il pratique le nombre de crans nécessaires.

Évidemment, un professionnel de qualité prendra ensuite un moment pour nettoyer correctement votre ceinture, notamment en y appliquant une cire adaptée à sa couleur (eh oui, le cirage, ce n’est pas que pour les chaussures !)

Conclusion 

Vous savez désormais comment on fait pour raccourcir une ceinture en cuir. C’est une opération souvent plus délicate qu’il n’y paraît. Nous ne saurons donc trop vous conseiller d’aller voir un spécialiste !

Et ça tombe bien, vous êtes arrivés sur notre site. Pour nous contacter afin que nous travaillions sur votre ceinture (ou sur n’importe quel article en cuir : chaussures homme et femme, sacs, vêtements…), il vous suffit de d'aller en bas de page.