Le montage “norvégien”

Le montage “norvégien” (que l’on appelle aussi, parfois, le “cousu tyrolien”) est une méthode de construction bien moins fréquente que le montage Blake ou le montage Goodyear dont il est très proche. Néanmoins nous le trouvons particulièrement intéressant, notamment pour sa très grande étanchéité et sa solidité hors norme. C’est la raison pour laquelle Norbert Bottier vous propose certains de ses modèles en montage norvégien. 

Le montage norvégien  : quelques explications

Dans notre article de la semaine dernière, nous vous expliquions tout sur le montage Goodyear, qui se caractérise notamment par la présence d’une trépointe, cousue entre la tige et la semelle extérieure de la chaussure. C’est aussi le cas du montage norvégien (même s’il existe aussi des montages norvégiens sans trépointe, mais ils sont rares). 

Cette construction particulière est en fait une invention des bottiers italiens, qui nommèrent “norvegese” ce cousu qu’ils destinaient avant tout à la randonnée en montagne.

Le montage norvégien se caractérise en outre par la présence d’une troisième couture “visible”, mais qui se trouve cette fois-ci directement sur la tige, afin de la relier semelle intérieure. Dans le cas du montage norvégien, la tige est donc reliée à la fois à la première de montage et à la semelle d’usure. C’est cette couture que l’on nomme “la norvégienne”.

Cette triple couture ferme complètement la chaussure à tout Le montage norvégien est donc un procédé d’assemblage particulièrement solide et aussi extrêmement étanche. Ces caractéristiques peuvent être encore amplifiées par une double semelle intermédiaire, entre la première de montage et la semelle d’usure.

Avantages et inconvénients du cousu norvégien

Le montage particulièrement rustique qu’est le montage norvégien possède évidemment un premier avantage : celui de la solidité. En effet, ses coutures sont très résistantes et il se déforme très peu. Certains amateurs de belles chaussures qualifient parfois le cousu norvégien d’indestructible. Il va sans dire qu’on peut ressemeler ces chaussures autant qu’on le souhaite, ce qui rend effectivement une chaussure en montage norvégien particulièrement durable (pour peu que le cuir utilisé pour sa tige soit de qualité suffisante). Vous pourrez suivre à ce sujet, les conseils d ns notre article: 3 astuces simples pour choisir une chaussure en cuir de qualité


Le montage norvégien offre aussi un très grand confort une fois que la chaussure s’est faite au pied de son propriétaire. Ce confort est amplifié par la très grande étanchéité des chaussures en montage norvégien, qui résistent donc aussi très bien au froid. Il s’agit véritablement d’une chaussure idéale pour résister aux pires intempéries de la saison froide ! Le montage norvégien est donc parfaitement adapté aux chaussures de travail ou de marche. 

Un rude hiver norvégien : en mocassins cousus Blake, ça risque d’être compliqué !

Le principal inconvénient du montage norvégien réside dans sa complexité de réalisation : la fabrication d’une chaussure en cousu norvégien nécessite énormément de points de couture et réclame donc énormément de temps et de talent. Ceci se traduit souvent par des prix relativement élevés, même si l’investissement en vaut la peine sur la durée. Cette complexité est aussi la raison pour laquelle ce montage est devenu relativement rare.

L’autre problème des chaussures en cousu norvégien est qu’étant donné leur tendance à ne pas se détendre, il ne faut surtout pas les acheter trop justes : en effet il sera extrêmement difficile, voire impossible pour un cordonnier de les élargir. 

Attention aux contrefaçons sur le cousu norvégien !

Attention : certaines marques peu scrupuleuses ajoutent parfois une couture “cosmétique” sur le pourtour des semelles de leurs chaussures afin de profiter de la crédulité de leurs clients qui les prennent alors pour des montages norvégiens (comme vous pouvez l’imaginer, ils augmentent aussi les prix en conséquence…). Or cette couture étant purement décorative (elle ne relie pas réellement la tige à la première de montage, de sorte que ce que l’on prend au premier abord pour un cousu norvégien n’est en réalité rien d’autre qu’un montage blake (ou pire, un simple collage).

Montage norvégien : conseils d’entretien

Pour qu’un beau modèle au en cousu norvégien comme, par exemple, nos bottines « Blackburn noir », s’avère effectivement quasi indestructible, il vaut (faut)  bien sûr l’entretenir correctement. Un modèle conçu, comme celui-ci, en cuir de veau gras noir doit être entretenu en alternance avec du cirage-cire à la cire d’abeille, mais également par de l’huile de vison

Notre “Blackburn noir”

C’est l’usage conjoint de ces deux produits qui garantira à vos chaussures en montage norvégien la meilleure étanchéité possible dans le temps. L’utilisation répétée d’embauchoirs de cèdre est aussi indispensable à une bonne tenue.

Le montage norvégien chez Norbert Bottier

Les chaussures de luxe Norbert Bottier sont réalisées à partir de matières nobles, comme le veau pleine fleur, ainsi que le veau velours ou même le cuir gras. Ces peausseries de grande qualité et sélectionnées avec soins proviennent de La Tannerie Du Puy et de La Tannerie d’Annonay. Ces deux tanneries fournissent les plus grandes marques de chaussures en Europe. Nous sommes fiers de pouvoir vous proposer des chaussures de luxe confectionnées avec un tel niveau de qualité.